Une coiffe simple pour le XVe

Je vais tenter de montrer en images comment réaliser (surtout mettre en place) une simplissime coiffe pour le XVe. On la retrouve sur de nombreuses iconographies de l'époque.

Elle présente de nombreux avantages : elle est légère, elle convient tout à fait au travail (mis à part peut être en extérieur par grand vent), facile à réaliser et peut également protéger un peu des rayons du soleils ! C'est donc celle que j'ai choisi pour mon costume XVe.

Pour réaliser cette coiffe :

Le patron est simple : un carré de tissus avec de petits cordons pour faire le nœud plus facilement. Les cordons ne servent vraiment qu'au nœud et ne doivent pas revenir sur le dessus de la tête, se sont les angles du carré qui le feront, c'est pourquoi ils (les cordons) doivent être courts ![1]

patron de la coiffe

  • Je forme avec mes cheveux un chignon grossier qui tiendra le temps de mettre la coiffe ;

Chignon

  • La tête penchée en avant, je place le grand côté muni des cordons sur ma nuque en positionnant le reste du tissus vers l'avant de ma tête ;

Première étape

  • Je noue les cordons sur le haut du crane en tirant bien les 2 angles de devant du carré ;

Deuxième étape, placer les angles
Je noue fermement les cordons.

Nouer les cordons

Puis je tire les angles de devant pour qu'ils ressortent bien et que les plis se disposent sur les côtés de la coiffe plutôt que sur le dessus du crâne.

  • Je peux alors relever la tête placer le rabat sur le haut du crane ;


On relève les rabats.


En relevant les rabats deux constatations :

  1. La coiffe est légèrement trop en arrière, je la tire alors de sorte à placer le nœud plus sur le devant du crane ;
  2. J'ai des cornes et des plis sur l'arrière (à droite près de ma main sur la photo).
  • Il faut alors tenter de positionner harmonieusement les plis sur les côtés en les rentrants sous l'étoffe ;


Je fais passer le surplus se trouvant vers l'arrière du crane (vers la nuque) sous le pan qui remonte sur le crâne ;


Je tire sur les côtés des cornettes vers le bas pour que les côtés de la coiffe soient réguliers.

C'est fini !

L'air idiot est en option !

Note

[1] En réalité, comme me l'a signalé Gerdrud, reconstitueuse Québécoise, les cordons sont loin d'être indispensables. En effet, en agrandissant légèrement le carré de la coiffe il est parfaitement possible de réaliser le noeud avec les angles de la coiffe, voire d'utiliser des épingles pour la fixer. J'ai ajouté ces cordons car mon coupon de lin était trop petit pour nouer la coiffe avec les coins de la coiffe.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.hemiole.com/reconstitution/index.php?trackback/13

Haut de page